Être, Être avec, Être pour

Galerie

papillon êtreOn se demande toujours comment faire pour accueillir une émotion, un jugement, une situation difficile…

Justement on n’a rien à faire ; on a juste à ÊTRE AVEC.. Être avec l’émotion, Être avec le conflit. Être avec l’événement…

Être avec, c’est accueillir cette émotion, reconnaître cette sensation, cette situation… comme si on accueillait un enfant, son enfant intérieur qui est blessé ; ne pas le rejeter, l’accepter tel qu’il est ; c’est se poser un instant…

Être avec cela signifie regarder ce qui se passe EN SOI.

Quand la situation, l’émotion arrive : comment je suis ? comment je me sens ? qu’est-ce-que je ressens ?

Rester avec ! avec toutes ces sensations, toutes ces émotions qui me submergent… ou peut être que je ne ressens rien ! Rester avec ! rester en contact, les voir, les regarder. Ne pas les occulter.

Plus j’occulte quelque chose, plus je suis contre quelque chose chose, plus ça se renforce. Regardez ce qu’il se passe autour de nous : les conflits, les guerres… : on est contre la guerre, contre les viols, .. contre notre ennemi…

Soyons pour ! Pour la PAIX, pour la bienveillance, pour le respect de soi et d’autrui, pour l’amour de soi.. soyons pour.

Rester avec. Restez avec vous-mêmes ! À chaque instant ! Comment vous vous sentez en cet instant et gardez cette sensation, ressentez-là. Vivez la ! ressentez la jusqu’au plus profond de vous-mêmes, pour être avec elle… Et plus vous serez avec, plus cela va se transformer ; plus vous serez contre, plus vous l’amplifierez.. Que choisissez vous ?

Nous sommes tous créateurs ! Choisissons nos pensées… si vous n’y arrivez pas, acceptez de ne pas y arriver. Vous vivez une situation difficile ? acceptez la ! cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas changer la suite.. (vous ne pouvez pas changer ce qu’elle a été, ce que vous avez vécu).. mais restez avec ce que vous ressentez, là, tout de suite ! Ne vous débattez pas, accueillez cette situation, comme si vous accueilliez un enfant qui pleur, qui a du chagrin. Quand un enfant pleur, a du chagrin, vous ne le rejetez pas, vous l’accueillez dans vos bras. Faites la même chose avec vous-mêmes. Soyez doux, respectueux, bienveillant avec vous-mêmes ! Accueillez vous tel(le) que vous êtes. Nous avons tous des forces et des faiblesses. Accueillons nos forces et accueillons nos faiblesses. Plus nous nous accueillons avec nos faiblesses, plus nous les voyons, mieux nous voyons nos fonctionnements et plus cela se transforme.. Vivre le tout, sans se juger de quoi que ce soit ! Accueillir ce qui est, dans l’amour de qui vous êtes ! Juste Être, Être avec, Être pour

Si vous n’acceptez pas et vous n’arrivez pas à être avec ; si vous êtes « contre » quelque chose, « contre » quelqu’un, « contre » vous-mêmes et que vous n’arriviez pas à vous en sortir… Inversez les mots : lâchez le fait d’être contre quelque chose, pour aller avec ce quelque chose pour lequel vous n’adhérez pas. Acceptez de ne pouvoir lâcher cela ; acceptez d’être avec ce que vous n’arrivez pas à lâcher ; Acceptez de ne rien pouvoir faire… Accueillez le fait que vous n’arriviez pas !

Vous ne pouvez pas changer ce qui vous arrive là, tout de suite. Si vous avez souffert, si vous avez une blessure, vous ne pouvez pas la changer ! Elle a existé. Ce que vous pouvez changer c’est le regard que vous avez par rapport à elle, par rapport à cette blessure. Laissez-vous vous accueillir dans cette blessure ; abandonnez-vous à ce que vous vivez, avec vos émotions, avec vos sentiments ! Accueillez, tout, totalement ! Une blessure est difficile à transformer, si vous ne l’accueillez pas, si vous ne vous accueillez pas dans ce que vous avez vécu ! Et surtout dans COMMENT vous l’avez vécu ! Accueillez-vous, avec un regard bienveillant pour pouvoir la transformer ! Essayez de changer de regard sur la situation, prenez un autre point de vue, changez de place, essayez de voir autrement… Qu’avez-vous appris de cette situation, et essayez d’en ressortir le positif.

Accueillez que vous n’arrivez pas ! Donnez vous de la bienveillance et de la douceur quand vous n’y arrivez pas ! Et donnez-vous de la bienveillance et de la douceur quand vous y arrivez !

Restez avec ! Quelque chose va se transformer de l’intérieur ! Même si c’est infime, quelque chose va changer. Ressentez en vous, recentrez-vous, sentez, accueillez, aimez-le, aimez vous avec ce que vous vivez, et comment vous le vivez !

Je vous invite à une rencontre avec vous-mêmes !

Les commentaires sont fermés.