Journée de la Paix

Galerie

Le 21 septembre était la journée de la Paix. Cela m’a interpellé, dans le bon sens du terme et l’envie de vous partager mon ressenti et mon vécu sur ce mot « paix ».

Pourquoi Une journée ? Pourquoi ne pas vivre la paix chaque jour et donner un sens à cette paix ?
La paix commence déjà en Soi et au quotidien. Plus je suis en Paix avec MOI, plus je suis en Paix avec les AUTRES. Plus je décide de vivre cette paix, d’aller vers cette paix intérieure, mieux je la ressentirais et plus je vais la rayonner à l’extérieur. Il est important de faire un pas après l’autre pour aller à la rencontre de soi-même, pour mieux se connaître, connaître ce à quoi on aspire, connaître ce qui nous fait vibrer, connaître nos côtés sombres…

Comment voulons-nous qu’il y ait la paix dans le monde si à l’intérieur de soi il y a du jugement, de l’intolérance, de la négativité, pour soi, en soi et pour les autres ? Si nous avons de l’intolérance envers soi, il y en aura toujours envers les autres. S’il y a du jugement pour soi, il y en aura envers les autres… Il y a toujours cette notion de « je suis mieux que… » ou de « l’autre est moins bien que… ». « Est-ce que je m’aime comme je suis ? Est-ce que je m’accepte comme je suis ? Est-ce que je suis dans le jugement de tout ce qui ne correspond pas à ma vision ? » ou est-ce que j’accueille ce que je suis, ce que je fais, avec mes forces et mes faiblesses, et j’accueille que les autres peuvent être différents de moi ?».

Vous allez me dire « c’est loin d’être facile ». C’est vrai que ce n’est pas facile, on ne nous l’a pas appris ! On ne nous a jamais dit que tout était en NOUS ! On nous a toujours appris à aller à l’extérieur de nous, à aller chercher les connaissances à l’extérieur….

Mais le fait que personne ne nous ait appris comment faire,
ne doit pas nous empêcher d’apprendre, de rechercher,
et de trouver la réponse en NOUS !!

C’est un choix, une volonté d’aller vers ce à quoi nous aspirons tous. Nous avons envie de paix, de bienveillance, de générosité, de partages… Alors, si cela raisonne en vous, cela commence PAR VOUS!

Si j’ai envie de vivre la Paix à l’extérieur de moi, je dois d’abord aller dans mon intériorité pour la chercher en moi. On dit bien « qui cherche trouve » 🙂 Et bien aller voir ce qui me gêne en moi, aller voir ce que je n’accepte pas de moi. C’est un travail au quotidien, c’est un chemin. Le chemin est à l’intérieur, le vivre pas à pas, avec bienveillance pour chaque pas, comme on accompagne un enfant quand il apprend à marcher.

« L’important n’est pas le but c’est le chemin »

Pour vivre pas à pas la paix en soi, il est nécessaire de revisiter ses certitudes, croyances, limites, conditionnements… c’est toujours un travail sur soi, d’acceptation de ce que nous sommes ; de lâcher-prise, de non jugement sur soi, sur ce que je vis, sur comment je le vis. Et JE CHOISIS « comment j’ai envie de vivre ma vie ». Je CHOISIS ! Si j’ai envie de vivre la paix, je choisis de vivre la paix à l’intérieur et je mets en place ce qu’il est nécessaire afin de transformer mes dualités. Et pour vivre la paix à l’intérieur, c’est accepter aussi ses propres limites, ce qui va nous permettre de les transcender.

Si nous n’acceptons pas ce que nous sommes, ce que nous vivons…
comment serait-il possible de le transformer ?

Ce n’est pas possible ! Alors le premier pas, c’est d’accepter TOUT ce qui est en SOI ! Prendre le temps d’aller visiter son intériorité et tout notre vécu.

Comment faire pour trouver la paix en soi ?

Il n’y a pas de recette miracle. Encore une fois, c’est un chemin, une expérience, un pas après l’autre… Je me tourne toujours à l’intérieur de moi, quoi qu’il arrive ; et je ressens ce que je vis quand il m’arrive quelque chose : Quelle blessure je nourris, quelle blessure je réveille ? Qu’est-ce qui me gêne ? Et observer ses pensées (cf article sur les pensées). Les pensées ne sont pas la réalité, elles ne sont que des pensées ! Ne pas s’identifier à elles ! C’est notre égo qui veut encore contrôler par peur du changement. Observer ses pensées et les laisser passer ! Observez-les sans jugement. Et chercher la paix à chaque instant. Et s’il y a une situation qui génère une émotion ou un sentiment désagréable, c’est la même chose, regardez ce que cela vient vous faire vivre, ce que cela vient dire sur vous. Tout est là pour nous faire grandir, pour nous faire comprendre, pour apprendre sur nous-mêmes, ce qui nous amènera à comprendre les autres.

« Connais toi toi même et tu connaîtras l’univers » Socrate

Par exemple, je ne peux pas demander aux autres d’être tolérants, gentils, de ne pas faire telle chose, ou de ne pas juger … si je juge ou suis intolérante.

« Fais ce que je dis mais pas ce que je fais ! » 

Comment voulez-vous que « l’autre » vous écoute si vous n’appliquez pas ce que vous prônez ? eleves-tes-mots

« Je ne peux pas prôner la paix à l’extérieur de moi, si je ne suis pas en paix à l’intérieur » 

« Je ne peux pas demander à l’autre d’être tolérant, si je suis intolérant(e), si je n’accepte pas que les autres voient les choses différemment de moi.. ce n’est pas ça la tolérance ».

Aller voir, toujours, en soi, tout le temps,
c’est un travail quotidien.

Ce que je peux vous dire, c’est que dans ma vie, c’est de plus en plus doux avec le temps, ça s’apaise de plus en plus à l’intérieur de moi. Il m’en a fallu du temps justement, des années, et ça s’apaise parce que j’ai osé regardé mes démons en face, mes limites, mes croyances erronées.. Je suis de plus en plus en paix avec moi-même, donc, je suis de plus en paix avec les autres. Bien sûr que parfois je réagis un peu plus fort ; pour autant, ce qui est sûr, c’est qu’à chaque fois que je suis en réaction à une situation, je vais voir ce que cela réveille en moi comme blessure, ce que cela révèle sur moi. Et plus je vais regarder les blessures présentes, sans les juger, plus je vais être en mesure de les transformer et plus je vais être en accord avec ce que J’AI CHOISI DE VIVRE !! Être en accord avec la partie de moi-même que j’ai envie de nourrir, de rayonner, de vibrer… LA PAIX !

Si vous avez envie d’être en paix dans le monde, il est nécessaire de commencer d’abord par être en paix avec vous-mêmes ! Allez voir ce qui vous en empêche. Allez voir ce qui vous bouleverse, ce qui vous touche, ce que vous jugez en vous, ce que vous jugez chez les autres, ce que vous rejetez en vous et chez les autres.. Tout ce que vous vous faîtes à vous-mêmes, vous le faites aux autres. Commencez à aller voir pourquoi vous ne pouvez pas être en paix avec vous-mêmes… Et là, la paix viendra poindre à l’horizon, prendra sens en vous, et elle pourra jaillir dans le monde. Le commencement c’est SOI avec SOI.

« Soyons le changement que nous voulons être dans le monde » – Gandhi

On voit toujours la poussière qui est dans l’oeil du voisin, mais on ne voit jamais la poutre qui est dans le sien… vous connaissez ce vieil adage ?

Commençons par arrêter de juger les autres pour aller voir ce que je juge en moi.
Commençons par arrêter de rejeter les autres, pour aller voir ce que je rejette en moi.
Commençons par arrêter de renier les autres, pour aller voir quelle partie de moi je renie.
Commençons à aller voir pourquoi je n’aime pas les autres, pour aller voir quelle partie de moi je n’aime pas…

Cela fonctionne sur 3 niveaux
et chacun des niveaux par rapport aux autres :

Moi avec les autres
Moi avec moi
Les autres avec moi

Si Je me rejette → je rejette les autres → les autres me rejettent
Si Je ne m’aime pas → je n’aime pas les autres → les autres ne m’aiment pas
Si je juge les autres → les autres me jugent → Je me juge
Si je suis intolérant → je suis intolérant avec les autres → les autres seront intolérants envers moi etc…
(« les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même / La guérison des 5 blessures L. Bourbeau »

Vas voir en TOI, car c’est en Toi qu’est la clé !

Plus je vais à l’intérieur de moi, plus je me connais et plus je transforme ce qui ne me convient plus, en conscientisant ce que je n’aime pas de ce que je fais, sans le juger.

Aller en soi pour trouver la paix. Choisir le bon, le beau, le vibrant en vous et transformer ce qui ne vous convient pas ; regardez ce que vous aviez choisi de vivre jusqu’alors et qui ne vous convient plus aujourd’hui, car vous avez pris conscience des fonctionnements bloquants.

Tout ce qui se passe aujourd’hui est le reflet de ce qui se passe à l’intérieur de nous. Tout vole en éclats, cependant il y a de plus en plus de personnes qui se posent des questions. Qui se disent que ce n’est pas ça la vie. La vie c’est joie, abondance, partages, respect, amour.. regardons la nature, elle se reproduit sans fin, sauf quand l’homme veut la contrôler !

Comme exemples nous avons les films « DEMAIN »,  « EN QUÊTE DE SENS »… Cela est réel et existe un peu partout dans le monde !!! NON CE N’EST PAS le monde des Bisounours, non ! Il est possible de CHOISIR un autre monde, de choisir ce qui est bon pour soi, et non au détriment de l’autre. Car ce que je fais à l’autre, je le fais à moi-même (cf les 3 niveaux cités ci-dessus).

« Comment puis-je bien vivre avec les autres, si je ne suis pas capable de bien vivre avec moi-même et me donner ce à quoi j’aspire?
Comment puis-je bien vivre avec les autres et avec moi-même, si je laisse mes pensées me guider, mes croyances me contrôler et mes limites me faire dysfonctionner ?
Je reprocherai encore et encore aux autres, ce que je n’arrive pas à me donner moi-même ! ».

Ce travail, comme tout développement personnel, commence par soi
et demande du temps, de la persévérance, de l’écoute,
du non jugement sur ce qui se vit, et beaucoup d’amour pour Soi.

Comment voulez-vous que les autres soient en paix avec vous, si vous êtes, ni en paix avec vous-mêmes, ni avec eux ?

Comment voulez-vous que les autres vous acceptent, si vous ne les acceptez pas comme ils sont et si vous ne vous acceptez pas tel(le) que vous êtes ?

Si je m’accepte, les autres m’acceptent et j’accepte les autres. Si je suis en paix avec moi, les autres le seront avec moi et je le serai avec eux…

Vous pourriez peut être dire « Et si j’accepte les autres, mais ils ne m’acceptent pas ? »… Je vous dirai que cela signifie, peut être, qu’une part en vous ne vous accepte pas complètement, pas totalement. Vous n’acceptez qu’une partie, celle qui vous plaît et vous n’acceptez peut être pas « certaines faiblesses » en vous. Regardez ce que vous reprochez aux autres et vous pouvez vous l’attribuer à vous-mêmes, sans jugement encore une fois. Osez regarder en vous !

Le jour où vous vous accepterez complètement, totalement, les autres vous accepterons. cause-interieureEt quand bien même certains ne vous accepteraient pas, cela n’aura plus d’importance pour vous, car vous vous accepterez tel(le) que vous êtes, et du coup, vous accepterez les limites de l’autre. Cela ne viendra plus toucher une blessure en vous, ou alors vous saurez prendre le recul nécessaire pour y faire face et transformer.

Je sais que ce n’est pas toujours facile à comprendre, ou à vivre, mais ce dont je suis sûre aujourd’hui, c’est que plus je lâche mes attentes sur moi, sur les autres,
plus c’est fluide dans ma vie. Je suis de moins en moins en réaction par rapport à un comportement qui m’aurait fait réagir fortement il y a quelques temps (il n’y a pas si longtemps que ça d’ailleurs… Ceci pour vous dire qu’il est possible de se changer et de changer notre vision de la vie…).

Nous projetons à l’extérieur ce que nous sommes à l’intérieur. Plus je vois les qualités chez les autres, plus je vois mes qualités. Plus je vois les faiblesses des autres et que je suis en « réaction » par rapport à elles, plus je peux me dire que j’ai les mêmes… Je ne peux pas « transformer » l’extérieur, il m’est nécessaire de travailler mon intérieur.

C’est un travail de longue haleine que je fais depuis des années, et JE COMMENCE ENFIN à ENTRE-APERCEVOIR les possibilités de ce que nous pouvons créer, pour nous-mêmes et pour les autres.. de ce que nous pouvons vivre si NOUS DÉCIDONS, SI NOUS CHOISISSONS cette voie ! rien de moins que cela !

Ceci est mon expérience et elle ne s’est pas faite sans heurts, sans peines, sans colères, sans jugements bien sûr ! et j’en passe :-). Je me suis faite accompagnée par des thérapeutes qui m’ont guidée, pas à pas. J’ai réussi, avec leur aide précieuse, à transformer les blocages que je m’infligeais, à transformer des croyances, des peurs, des limites que je m’imposais… Il en a fallu de la persévérance et de l’écoute, pour aller vers l’amour de soi ! ET le jeu en vaut vraiment la chandelle car aujourd’hui je vis la vie à laquelle j’aspire !! Et si c’était à refaire, je referai exactement le même parcours car c’est mon expérience, avec toutes ses difficultés et mon vécu qui m’ont permis d’être qui je suis aujourd’hui, ET J’AI CHOISI.

Je vous invite à expérimenter et à aller à la rencontre de vous-mêmes !
Mieux Être pour mieux Vivre Ensemble

 

Ceci est mon expérience et vous avez votre libre-arbitre pour expérimenter et choisir de vivre la vôtre.

Les commentaires sont fermés.