Imaginer une histoire en coopérant

Galerie

Atelier école du vendredi 1.12 avec 9 enfants du CP (6 ans)

Coopération par le jeu

Comme d’habitude, je me présente et explique ce que nous ferons durant 3 séances. Puis je propose un jeu pour que chacun se présente afin de mieux nous connaître. Une enfant propose une manière de se présenter. Tout le monde est d’accord et les présentations commencent, dans la bonne humeur. Chacun y met une note légère et drôle 🙂 j’adore !!

Puis je propose un nouveau jeu coopératif. J’explique ce que signifie le mot « coopération » et demande si quelqu’un peut expliquer avec ses propres mots. A priori, tout le monde a compris, donc j’explique en quoi va consister ce jeu.

Il y a 3 groupes de 3 enfants. Je donne à chaque groupe 3 objets. Puis je demande à chaque enfant de raconter une histoire, ensemble (par groupe) ? Une histoire où chaque objet a une raison d’être avec chacun des 3 enfants dans chaque groupe. Le but étant de se laisser aller à son imagination ET de créer quelque chose en coopérant pour aller vers un même but, quel que soit ce but et quelle que soit l’histoire trouvés.

Des questions fusent, des réponses entre eux, plutôt pas mal pour un début.

Puis je leur laisse un temps pour qu’ils puissent trouver leur histoire et qu’ils se mettent d’accord ensemble.

Un groupe m’interpelle au bout de 2 minutes en me disant qu’ils avaient déjà fini.. ouahou ! Ok, vous pouvez chercher une autre histoire pendant que les 2 autres groupes continuent ? Ils sont ok.

Je vais voir les 2 autres groupes pour écouter leur histoire… puis je m’aperçois qu’il y a du « boudage » dans l’air.. Ah ! Que se passe-t-il ? Hé bien, tout simplement, un enfant VEUT donner sa version de l’histoire et les 2 autres ne veulent pas, et réciproquement. Je demande s’ils ont bien compris le but de ce jeu ? Ils me disent que oui… je redemande et insiste avec le mot coopératif.. . A priori, là c’est difficile, car chacun reste sur ses positions. J’essaye d’apaiser les tensions en leur donnant des exemples de coopération. Chacun entend, comprend et je les laisse continuer en insistant sur le mot « coopération » avec un sourire 🙂 Suis pas sûre que le message soit passé, vu leurs grimaces…

Je vais voir le 2ème groupe qui sèche.. les 3 enfants n’arrivent pas non plus à se mettre d’accord. Je reste quelques instants pour voir comment ils abordent la consigne et idem que le précédent, chacun reste sur ses positions… Je leur donne des exemples pour que chacun puisse y trouver son compte dans la coopération ; rien n’y fait. Je n’insiste pas, car malheureusement le temps n’est pas extensible et je demande à chaque groupe d’arrêter ce qu’ils sont en train de faire et de revenir ensemble pour en discuter.

Qu’en est-il du retour ?

Pour le groupe qui a trouvé de suite l’histoire, il s’est avéré qu’il y avait un enfant qui dirigeait et « imposait » son histoire…

Je lui ai demandé quelle était la consigne ?

« La consigne était de créer une histoire à partir des 3 objets et qu’on soit tous d’accord. On est tous d’accord » me dit-il.

« Vous êtes tous d’accord ? À priori, non? »

« si, mais ils n’avaient pas d’idées » me dit-il

« Ah, je comprends. Ils n’avaient peut être pas d’idées au début. Vous aviez 15 minutes et au bout de 2 minutes tu as dis que vous aviez fini. Il restait encore du temps pour imaginer quelque chose ensemble, tu ne crois pas ? »

Il me dit « oui, mais c’est moi qui ai trouvé, sinon on n’aurait rien fait »..

Et concernant les 2 autres groupes, ils n’ont pas réussi à se mettre d’accord, car chacun voulait que les autres choisissent leur propre idée.

Je leur ai expliqué qu’effectivement ce n’est pas facile que tout le monde soit d’accord sur une même chose, et en plus en 15 minutes c’est encore moins évident

Je leur propose de ressentir leurs émotions et de les poser à l’aide des émoticônes… frustration, colère, tristesse…

frustration de ne pas avoir été écouté(e)

tristesse pour certains, car ils sont amis et ils trouvent ça dommage de ne pas avoir réussi.. Chacun pose émotion, ressenti, sentiments.

Puis je leur propose une méditation. Qu’est ce que c’est me demandent-ils ? Explications données puis on pratique.

Je les ai amené à se détendre en les accompagnant par l’inspiration et surtout l’expiration pour lâcher les émotions, tensions.. Puis les yeux fermés, je les ai amené  dans une petite balade corporelle. Au bout de 10 minutes, leur état avait changé. Certains m’ont demandé s’il était possible de refaire le jeu et qu’ils étaient sûrs qu’ils y arriveraient génial !! Cela pourra se faire, sauf que la séance d’aujourd’hui est terminée…

Je leur propose d’essayer ensemble, vendredi prochain… Sourires, un peu triste quand même pour certains, mais moins qu’avant la méditation.

Rendez-vous vendredi prochain donc

 

Les explications que je donne aux enfants, lors des ateliers, sont beaucoup plus détaillées bien sûr,  que ce que je vous décris ici , afin que les enfants intègrent au mieux la séance

Les commentaires sont fermés.