Rencontre Anishnabe

Galerie

Le Cercle de Médecine

Avant de vous expliquer ce que veut dire ce mot qui est plus qu’un mot « Anishnabe », j’aimerais tout d’abord vous dire qu’il est des rencontres qui viennent vous toucher au cœur et vous marquer à vie ; qui viennent connecter votre Être profondément. Connexion, reconnexion à l’Âme, une rencontre parfaite ! Oui Parfaite !! une rencontre qui vient chambouler tous les à priori, jugements, croyances, difficultés vécues… qui vient toucher quelque chose de magique au cœur de l’Être. Une rencontre hors du commun, de deux personnes, mari et femme, deux personnes Algonquines, homme et femme médecine, vivant au Canada et qui sont venus en France.

J’ai eu ce GRAND PRIVILEGE & L’HONNEUR de les rencontrer ;
ce ne sont pas des mots que j’utilise couramment, je peux vous l’assurer :-). Ce sont des personnes de cœur, vraies, authentiques, sincères et qui enseignent par leurs expériences, leurs savoirs, transmis par les Anciens, les Ancêtres comme ils les appellent, qu’ils respectent énormément, qui les accompagnent quotidiennement, et cet enseignement est surtout transmis grâce à l’Amour qu’ils se portent à eux mêmes, l’un à l’autre, et qu’ils portent également aux autres, à tous les Anishnabe.

Que veut dire Anishnabe?

il signifie « Humain ». Vous allez me dire « c’est tout ? »

Le mot humain en français est, à mon sens, trèèèès limité (surtout quand ont voit comment l’humain évolue. Oui je sais c’est jugeant :-). Pour eux, Anishnabe, c’est l’Humain avec un GRAND H, comme l’Amour peut l’être quand on l’écrit avec un GRAND A. l’Humain en connexion avec la nature, les éléments, avec le TOUT ! Anishnabe est l’Humain conscient de ce qu’il dit, de ce qu’il vit, de cette union avec le TOUT ! Et Anishnabe qui reconnait et accepte ses forces et ses faiblesses ! Et Pour eux, nous sommes tous, Anishnabe.

Deux jours et demi de rencontres, de partages de leurs expériences, qui pour l’un a bien commencé ; il était un enfant aimé et choyé par ses parents (Il vient d’une famille de 18 enfants), et qui a continué une partie de son enfance dans une atroce souffrance…

Je ne raconterais pas son histoire en détails, ce n’est ni mon rôle, ni mon envie, d’abord parce qu’elle est tellement bouleversante, que tout ce que je pourrais en dire, serait limité par rapport à ce qu’il a réellement vécu, ressenti, et comment il se dévoile quand il en parle et qu’ensuite, ce n’est pas le sujet de cet article. La manière dont il nous transmet et enseigne ce qu’il a vécu, cette douloureuse expérience qui a duré des années, quand je l’ai écouté, je l’ai vécu instantanément avec le cœur… et il est indéniable que le résultat est que je vois la vie avec un autre regard , et nous en sommes sortis différents… transformés ?

Pour Chomis, malgré cette période très douloureuse, plutôt insupportable à vivre, j’ai pu ressentir à travers ses émotions la connexion à son Coeur, il parle avec ses tripes. Et Grâce à sa tribu, grâce à l’Amour que ses êtres chers lui ont prodigué, grâce à leurs accompagnements, leurs soins avec les Matado (huttes de sudation), il s’est reconstruit ; il a appris pas à pas à accepter ce qu’il avait vécu… IL PARLE BEAUCOUP D’ACCEPTATION d’ailleurs. Le terme qu’il emploie quand il parle aussi de ceux qui l’ont maltraité, c’est « malade », les personnes qui lui ont fait ça, étaient «malades». Il a ensuite appris à se pardonner lui-même, car il ressentait beaucoup de culpabilité, il ne comprenait pas ce qui lui arrivait ; d’ailleurs dans sa langue il n’existe même pas de mots pour décrire ce qu’il a vécu… ET il a appris, j’ai envie de dire, malgré tout, à accepter l’inacceptable, à pardonner à ceux qui avaient abusé de son innocence. Le mot « pardon » n’existe pas non plus chez Eux… Cela signifie beaucoup non ? Cela veut dire que la violence n’existait pas dans leur tribu, dans leur famille, dans leur monde Anishnabe .

Ils ont ÉNORMÉMENT à nous apprendre, à nous enseigner,
à nous transmettre.
Ils ont été traités de « sauvages ».
ce n’était sûrement pas et surtout pas EUX !!

Dans ses partages, il nous a expliqué qu’il a rendu toute la souffrance qu’il avait vécue auprès des personnes maltraitantes (il lui a fallu bien sûr des années), et parfois quand il en parlait, des émotions surgissaient, et pourtant il en est ressorti grandi, magnifié, avec un cœur gros comme ça !!!

Et durant un week-end, il nous a transmis, avec sa compagne, leurs expériences, leurs enseignements, grâce à des cercles de paroles, des chants, l’accompagnement dans leur magnifique langue, avec les vibrations du tambour, la guidance dans le Matado (hutte de sudation)…

C’est la première fois que je vivais un Matado. Décrire un Matado ?!! Ouuhhh la la !!pas évident à poser des mots dessus ! ça se vit du dedans… C’est un accompagnement vers Soi, grâce à la parole, une histoire, l’amour, l’accueil de ce qui émerge… Chacun libère, comme c’est présent, on vit l’émotion ensemble, on la ressent, on exorcise le passé, on accueille, et on laisse aller les souffrances… C’est différent bien sûr selon l’expérience et le vécu de chacun, pour autant, ce qui est sûr, c’est que c’est tout juste magique de se reconnecter à la profondeur de qui nous sommes, ôter les illusions, les sentiments de victimes, les masques… Il y avait des hommes, des femmes, et ce sentiment d’être TOUS reliés ! Il n’y avait aucun jugement, tout était accueil, émotions, partages, tout était dans l’Être, dans le Coeur, et cela s’est vécu très intensément pour chacun.

Kwe, kwe : bonjour
Kokum
Chomis : grand-père
Anishnabe…

Plus que des mots, des vibrations, de l’énergie qui ont tout leur sens dans ces magnifiques partages, qui m’ont permis vraiment de retrouver ma petite fille intérieure ; Complètement, Totalement ! de lui ouvrir grand mon cœur, d’éliminer la souffrance ; d’ailleurs, ce n’était même pas souffrant (en tout cas pour moi ce week-end) ; j’ai vécu l’émotion, c’est vrai, beaucoup d’émotions ET elles se sont libérées, sans que je vive de sentiments contradictoires ou difficiles. Je me suis autorisée à les laisser monter, à les ressentir et les laisser aller (sans vouloir les contrôler), juste pour ce qu’elles étaient, des émotions… de l’eau. C’est d’ailleurs cette image qui me vient : l’eau qui coule, elle est tranquille, douce, elle ne perturbe par le flot, elle est chaude, elle est rassurante, elle coule, elle libère, elle n’affecte rien et surtout, elle ouvre pleins de possibles : le chemin vers le pardon pour soi et autrui ; à l’ouverture du cœur et à l’Acceptation de ce qui s’est vécu dans le passé, de ce qui se vit là, dans le présent, comme ça se vit au dedans, pour aller vers sa propre Liberté !

Ne pas garder de rancoeur, de rancune, de haine, de colère, ou autres désagréments, envers soi ou autrui.. Le fait de garder cela en soi, nous enferme dans la victimisation, des masques, des blessures… et c’est à Soi que l’on se fait du mal. S’autoriser à accepter, permet de se libérer, pour ouvrir à d’autres possibles et aller vers sa propre liberté d’Être.

C ‘est ce que ces deux Anishnabe m’ont permis de connecter / reconnecter, de goûter, d’intégrer ce week-end. Et c’est gravé à jamais en mon cœur, dans mes cellules…

Deux belles rencontres, Deux belles connexion d’Âme.
Et ce que j’ai adoré par-dessus tout, il n’y a que de L’AMOUR !!
vous savez ce que c’est ? QUE DE L’AMOUR !!!
et ça, ça n’a pas de prix.
Je suis remplie de gratitude pour ce beau cadeau qu’ils m’ont offert,
que je me suis offerte,
que je me suis autorisée à accueillir et à vivre totalement !


MIGWESH

c’est beau non ? 🙂 cela signifie Merci

Ceci est mon expérience et je vous la partage dans la simplicité de ce que j’ai vécu et avec mon cœur. Puissiez vous rencontrer un jour ces deux Anishnabe ! ils valent grandement le détour 🙂 Belle journée !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s