Dans notre quotidien, nous ne ne prenons pas toujours le temps de nous écouter, du dedans. Nous ne prenons pas le temps car nous avons la vie qui nous rattrape, les choses à gérer,  faire..

Cette ronde a pour prérogative
de rétablir un équilibre entre l’expression de soi,
l’écoute en lien à soi & à autrui & le respect mutuel ;
de s’offrir un moment pour soi, et se (re)connecter à sa féminité au sens noble du terme, à sa douceur, à la bienveillance…
liste non exhaustive 🙂

chaque personne, à son tour, est libre de parler, de déposer ses émotions, ses ressentis, ses joies.. tout ce qui l’anime, ce qui la traverse…     Chaque personne est libre d’exprimer ce qu’elle souhaite, ce qui est présent tout simplement… Chaque personne est à l’écoute de ses sensations, tout en se respectant, en respectant autrui et ce qui se dit.

Osons nous exprimer en nous sentant libre et en confiance & sentir l’autre libre, et à notre écoute.

* Offrir sa parole comme un cadeau
* Être écoutée & se sentir entendue
* Partager son quotidien, une situation particulière, un ressenti…
* Ressentir comment je me sens dans mon féminin…
* Être là et se sentir entourée…
* Échanger sur ce qui se vit, tout simplement, dans le non-jugement.

Cet atelier est un accompagnement vers SOI, selon le besoin du moment, à affiner, intégrer, transformer … à aller voir au-delà des apparences. Être à l’écoute de son intuition, de ses perceptions, de ses propres sensations et laisse Être et laisser vibrer ce qui se passe en soi, dans l’accueil de ce qui est. A la fin de nos échanges, je vous proposerai une méditation pour intégrer tout ce qui sera présent en chacune

LA RONDE AU FÉMININCherbourg-en-Cotentin.

Cet atelier est ouvert à toutes, dans le respect de chacune.
Minimum 4 personnes pour une certaine dynamique & pour un meilleur accompagnement, les places sont limitées à 8 personnes.

Sur réservation uniquement : Par tél, sms ou via le formulaire de contact

Prochaine date : Jeudi 12 septembre 2019 – 19h 00 / 20h 15 – Participation : 9 { / personne

« C’est de la discussion que jaillit la lumière »  Confucius